Baptiste Tosi

2017 — 09
Molenbeek, Belgique
Association Constant
Constant ASBL
Carton de présentation pour l'ass
Flyer
2016 — 06
Molenbeek, Belgique
Association Constant
I don’t know where this is going
Signalétique réalisée avec Anto
signalétique
2015 — 02
Valence, France
Visualisation médicale:
pour une appropriation
du corps
Ce travail de recherche proposait
mémoire
2015 — 02
Valence, France
Un hiver
sur les glaces
Un hiver sur les glaces est
édition, affiche
2015 — 02
Valence, France
Left hand
from
M. Jerningan
Le 5 Août 1993, à midi 31, Joseph
édition
2013 — 06
Genève, Suisse
Souvenirs
de Paris
Dans mon salon il y a cette commod
édition
2015 — 06
Valence, France
Visible
Human
Project
Mon travail de production de DNSEP
édition
2012 — 04
Genève, Suisse
Théâtre Saint-Gervais
Matériau
Pathos
« Matériau Pathos est un proje
éditon
2015 — 12
Molenbeek, Belgique
Loop-s
Approche
Initié par le collectif Loop-s, <
web, affiches, cartes
2012 — 04
Genève, Suisse
Burial
Ce travail est une recherche plast
affiches
2015 — 04
Valence, France
Vidéo
multiplanaire
Après avoir expliqué le principe
vidéo
2015 — 05
Crest, France
Du film
à l’impression 3D
À partir de mes expériences de <
impression 3D
2013 — 11
Genève, Suisse
FEGEMS
Valse
à cent ans
La FEGEMS est un organisme rassemb
scénographie, édition
2014 — 12
Comignago, Italie
La misère
Typographie d'inspiration néo-got
typographie
2016 — 11
Molenbeek, Belgique
Loop-s ASBL
www.loop-s.eu
Conception du design et développe
web
2012 — 04
Genève, Suisse
Théâtre Saint-Gervais
Pathos
Issus d'une collaboration entre la
jeux de cartes
2014 — 01
Valence, France
Death metal
\m/
Cette édition est issue d'un trav
édition
2013 — 02
Genève, Suisse
L’objet-mémoire
— mécaniques
du souvenir
Travail de thesis de bachelor sur
Thesis
2015 — 06
Valence, France
De la 2D à la 3D:
la reconstruction
multiplanaire
Ce travail de recherche produit dans
3D, web
2012 — 01
Genève, Suisse
FGC
Fédération
Genevoise
de Coopération
Ce projet, non retenu, à été co
Identité
2013 — 08
Paris, France
APPEA
Dossier
de Presse
En 2013, l'Association des Classes
édition
2012 — 09
Lyon, France
Biennale de Lyon
Terrible
beauté
Cette affiche a été réalisée d
affiche
2012 — 10
Genève, Suisse
Stratégie
de la déception
Cette édition met en regard un ex
édition
2011 — 02
Genève, Suisse
Woodcut
posters
Monologues d'une mouche ( a
gravure sur bois
2015 — 12
Molenbeek, Belgique
Le vertige
typographie stencil aperçu
typographie
2015 — 02
Valence, France

Un hiver sur les glaces

Un hiver sur les glaces est un projet éditorial entremêlant deux récits et en recréant ainsi un troisième. Se confrontent d'une part le journal de bord du navire Russe le Tcheliouskine lors de l'expédition de 1934 qui le vit sombrer, condamnant son équipage à attendre des mois durant sur la banquise qu'on leur vienne en aide, et d'autre part une iconographie extraite d'un manuel de l'armée française concernant les premiers gestes de secours du marin-secouriste datant de 1949.

EXTRAITS DE MON JOURNAL

par le pilote M. MARKOV

14 FÉVRIER 1934.

Le Tchéliouskine est au fond des mers. Nous sommes sur la banquise. Ces mêmes glaces qui ont détruit notre maison flottante, vont maintenant nous servir de refuge. Hier nous ne rêvions que de caniveaux, de cours d'eau, d'eau libre, aujourd'hui nous ne souhaitons qu'une chose : que notre banquise reste compacte, ferme et solide.

Aujourd'hui nous sommes tous plus calmes qu'hier, mais nous avons cependant beaucoup de soucis. Tout d'abord, l'avenir nous inquiète. Nous ignorons le sort qui nous est réservé. La journée d'hier pèse encore sur nous. L'image du naufrage du Tchéliouskine est encore trop vivante à nos yeux.

Nous nous sommes abrités sous les tentes; nous dormons tout habillés dans les sacs de couchage. Les vêtement chauds ne manquent pas, nous avons des approvisionnements; nous tiendrons; nous avons assez de résistance.

Les hommes ont bonne mine bien qu'ils soient un peu sales. Notre T. S. F. a commencé à fonctionner hier. Moscou sait déjà ce qui nous est arrivé et demain quarante attelages partiront de Wellen et vingt autres du Cap Nord pour nous porter secours. Nous somme à 150 kilomètres de la côte, leur chemin sera dur et long mais les avions leur viendront en aide leur indiquant la direction à suivre.

La température est de 25° au-dessous de zéro. Cette première nuit, nous n'avons pas senti le froid, tant nous étions serrés. Les hommes étaient couchés presque les uns sur les autres, les pieds au centre et la tête aux bords de la tente.

Nous avons travaillé énergiquement toute la journée sur notre banquise. Un tas de choses surnage à la surface de l'eau noire où sombra le Tchéliouskine : un canot (avant que le navire coulât, nous avons pris la précaution de couper les aiguillettes et les palans qui le retenaient), des planches du pont, quelques fûts de combustible, enfin, tout ce que des naufragés peuvent souhaiter… Unissant nos efforts nous tirons tout cela sur la banquise. Et, pour la dernière fois, nous sommes reconnaissants au Tchéliouskine.

Le bois repêché sert à la construction d'une baraque.

Nous autres, nous pouvons nous en tirer; mais les enfants ont passé un mauvais quart d'heure.

Il est tard, je vais me fourrer dans mon sac.
marin_6 marin_5 marin_4 marin_3 marin_2 marin_1
Un hiver sur les glaces (travail en cours)
(A2 — sérigraphie encre noire et blanche sur papier munken print cream 300gr)